ATRL R​.​1

by Raphaël Ortis & Christophe Berthet

/
1.
(free) 07:01
2.
(free) 04:06
3.
(free) 08:30

about

Raphaël Ortis: el. basse & objets
Christophe Berthet: soprano saxophone

Croisement entre le souffle et les résonances de cordes vibrantes, des infra-basses aux ultrasons à travers tous le spectre harmonique. Non tempéré, spectral, dans un esprit de continuité plutôt que de rupture, en écho aux expériences du passé proche ou lointain.

Crossing breath and resonnances of vibrant strings, low infras and ultrasonic sounds through the whole harmonic spectrum. Untempered, spectral, in a spirit of continuity rather than discontinuity, echoing the experiences from recent and distant pasts.

(...)Un premier disque très court - à peine vingt minutes - pour ce duo composé de Raphaël Ortis (basse électrique et objets) & Christophe Berthet (saxophone soprano). A en croire le site de Raphaël Ortis, il semblerait que Sébastien Bouhana ait également participé à ce projet durant un temps, regrettable qu'il ne soit pas de la partie ici. Mais enfin. Pour ce premier jet, trois petites pièces aux ambiances différentes et toutes les trois plutôt originales.

R.1 s'ouvre avec un drone monolithique, une basse pesante et océanique, accompagnée d'un saxophone qui pose de longues à partir desquelles s'échappent des harmoniques et des souffles instables et accidentels qui rendent cette pièce exceptionnellement vivante et organique. La deuxième partie est déjà un peu plus énergique, les techniques étendues fusent au saxophone, tout en restant assez calme tout de même, mais l'énergie vient surtout de la basse préparée avec des bouts de métaux qui mettent progressivement en place une rythmique proche du dub et aux sonorités indus. Quant à la dernière plage, elle est plus ancrée dans l'improvisation libre non-idiomatique: une piste très calme aux sonorités incongrues et recherchées. Ortis et Berthet développent un univers sonore singulier, dans un continuum envoutant, et explorent des registres extrêmes et bruitistes de cordes raclées, d'amplification saturée, d'harmoniques et de multiphoniques, de grésillements cuivrés et de crépitements soufflés. Très bon premier disque.

Julien Héraud improv sphere

credits

released 15 October 2012
Recorded at Blend studio Lutry, Switzerland by Xavier Dromard fev 2012
Edit, mix and design by Christophe Berthet

tags

license

feeds

feeds for this album, this artist

contact / help

Contact ATRL